YAW | 3 arguments pour convaincre votre patron d'instaurer la sieste au travail !

Livraison gratuite en France métropolitaine

Les bienfaits de la sieste au travail ! 

Dans un monde où l'on dort de moins en moins et de moins en moins bien, où la fatigue s'accumule et les tensions se multiplient, où la productivité et la rentabilité sont les maîtres-mots, une pratique ancestrale aujourd'hui quasiment oubliée se présente comme une bouffée d'oxygène pour les employeurs et les employés : la sieste !

Si les seconds ne seront probablement pas difficiles à convaincre, les premiers auront sans doute besoin de quelques explications pour en comprendre tous les bienfaits.

Voici donc 3 arguments qui devraient inciter tous les patrons à instaurer la sieste sur leur lieu de travail :

La sieste rend plus productif

Argument n°1 pour les employeurs : faire la sieste augmente les performances de manière significative ! Tout chef d’entreprise raisonnable et ayant connaissance des faits ci-dessous devrait même IMPOSER la sieste à ses employés.

En effet, des expériences menées par le Dr Matthew Walker (professeur de neurosciences et de psychologie, directeur du laboratoire « Sommeil et neuro-imagerie » de l’université de Berkeley et Professeur de psychiatrie à l’université de Harvard, rien que ça !) ont démontré qu’une sieste de 30 à 60 minutes en début d’après-midi augmente la productivité des employés de 20% à 40% pour le reste de la journée.

Sacrifier 1 heure en début d’après-midi pour augmenter de 40% la productivité des 4 heures de travail restantes… Le calcul est très simple :

4h = 240 min

40% de 240 min = 96 min

On récupère donc 96 min de productivité auxquelles il faut soustraire les 60 min de sieste. Résultat : on gagne 36 minutes par jour. Notez que s'il ne vous reste que 3h de travail l'après-midi vous gagnez tout de même encore 12 minutes par jour.

Tout bien réfléchi, les employés devraient même être augmentés pour faire la sieste ! ! !

La sieste est inscrite dans nos gènes

L’état de fatigue que l’on ressent après le repas de midi porte un nom chez les scientifiques, on l’appelle « état de vigilance minimum postprandiale ». La sieste n’est pas, contrairement à ce que l’on pourrait croire, une pratique culturelle, c’est une caractéristique biologique. Tous les êtres humains, quelles que soient leur culture et leur situation géographique sont génétiquement programmés pour ressentir une fatigue en milieu d’après-midi. Cela saute aux yeux de quiconque observe une réunion d’après déjeuner : les participants sont moins attentifs et les réunions moins productives.

L’instauration de la sieste améliore l’atmosphère de l’entreprise

En permettant à ses employés de faire la sieste, un patron gagne bien plus que 36 minutes de productivité ou que la simple satisfaction de répondre à un besoin génétique de dormir. Il contribue au bien-être et à la santé de chacun, il instaure une atmosphère sereine en réduisant les tensions qui apparaissent inévitablement avec la fatigue postprandiale.

Cerise sur le gâteau : il augmente considérablement son capital sympathie en adoptant l’image d’un patron ouvert et à l’écoute de son personnel. Ce faisant, il décuple l’envie de ses employés de contribuer au succès de l’entreprise, il devient même une source d’inspiration pour les autres chefs d’entreprise. On imagine déjà les retombées dans la presse : « Un patron booste la productivité de son entreprise en payant ses employés pour dormir ! ».

Alors… qui sera le prochain dirigeant à saisir l’opportunité de la sieste au travail ?

relax

Retrouvez un sommeil sain avec YAWSleep

test

YAWSleep : solution complète pour un sommeil sain