YAW | Pourquoi faisons-nous des pets ?

Livraison gratuite en France métropolitaine

Dossier spécial flatulences

Enquête dans les méandres de vos intestins

Aujourd’hui, l’équipe YAW a décidé de répondre à une série de questions que vous n’avez peut-être jamais osé poser à votre médecin. Pourquoi faisons-nous des pets ? D’où leur vient cette odeur si particulière ? Ou encore, quelles sont les solutions pour en diminuer la fréquence et l’odeur ?

Mettons les choses à plat d’entrée de jeu, il n’existe pas vraiment de terme élégant pour désigner l’objet qui nous occupe dans cet article. « Prout », « vent », « perle », « perlouze », « calle », « bobby », « météore », « bombe » … La littérature et l’argot offrent une multitude de termes pour nommer ce que nous désignerons désormais dans cet article par son appellation qui nous semblait la plus communément admise : Le pet !

La thématique du pet semble préoccuper une grande partie de la population. Faites une simple recherche sur internet et vous constaterez que le sujet anime toutes les passions. Maintenant que nous connaissons l’impact du méthane sur la couche d’ozone, le problème des pets n’est plus seulement une question de santé, c’est pratiquement devenu un enjeu écologique !

Commençons par le début…

Bataille de pets

Pourquoi faisons-nous des pets ?

En théorie, les aliments que nous mangeons sont censés être digérés puis former des selles et progresser dans le colon jusqu’au terminus (« tout le monde descend ! ») pour être finalement évacués. Ça, c’est la théorie…

En réalité, lorsque notre flore intestinale n’est pas au meilleur de sa forme, et c’est le cas pour une bonne partie d’entre nous, la digestion ne s’opère pas de façon optimale et les aliments arrivent jusqu’au colon alors qu’ils ne sont pas entièrement digérés. Une fois arrivés à cette étape qui constitue déjà presque la fin du voyage, les aliments sont mis en contact avec des bactéries qui sont spécifiques à notre colon.

Ces bactéries, mécontentes du travail bâclé en amont par l’estomac et l’intestin grêle, font fermenter les aliments et c’est à ce moment-là qu’apparaissent les fameux gaz qui peuvent mettre mal à l’aise durant un souper de famille.

En résumé, si vous avez tendance à trop ventiler après un repas, c’est que quelque chose ne s’est pas passé correctement dans le processus de digestion !

Bataille de pets 2

Pourquoi les pets ont-ils cette odeur ?

Même si l’univers du pet offre un panel d’odeurs très varié, nous pouvons raisonnablement distinguer 2 grandes catégories d’odeurs : les pets au méthane et les pets soufrés.

Les pets au méthane connus pour leur caractère hautement inflammable sont généralement bruyants mais relativement discrets d’un point de vue olfactif, ils apparaissent souvent à la suite d’une alimentation riche en fibres ou en sucres (notamment le fructose présent dans les fruits).

Les pets sulfurisés réputés pour leur odeur d’œuf pourri sont issus d’une alimentation riche en protéines. Vous l’aurez compris, les mauvaises odeurs qui trainent dans les salles de fitness ne proviennent pas uniquement de la transpiration !

On retrouve aussi dans les pets d’autres gaz comme le phosphate, l’hydrogène ou encore le dioxyde de carbone qui viennent agrémenter vos flatulences d’une petite note personnelle. C’est donc votre alimentation et la qualité de votre flore intestinale qui influent directement sur la nature des gaz produits dans votre intestin et sur l’odeur que vous en percevez.

Bataille de pets 3

Que faire contre les pets ?

Le pet est avant tout une affaire de digestion. Méfiez-vous des solutions soi-disant magiques comme les slips spéciaux ultra filtrants ou les pilules censées donner à vos pets une douce fragrance mentholée. Soignez le problème à la source !

Pour diminuer la fréquence et atténuer l’odeur de vos pets, il est primordial de travailler certains aspects :

  • Restaurez votre flore intestinale avec des prébiotiques. Pour cela, il existe une solution très simple et particulièrement efficace : YAWFit&Detox
  • Adoptez une alimentation équilibrée
  • Mangez moins vite et prenez le temps de bien mastiquer
  • Faites du sport et renforcez votre sangle abdominale.
Bataille de pets 4

En bonus :

  • La championne toutes catégories pour produire des pets est la pomme
  • Un être humain produit entre 10 et 25 pets / jour
  • Cela correspond à 0,5 – 1,5 l de gaz par jour

Les illustrations de cet article sont l'oeuvre d'un artiste inconnu d'origine japonaise.  Cette oeuvre, présentée sous forme d'un long rouleau, est intitulée He-gassen (bataille de pets) et est consultable en intégralité sur wikipédia.

Protégez la couche d'ozone, soignez votre microbiote

test

YAWFit&Detox restaure votre flore intestinale